Low-code / No-code : Définition et fonctionnement

Grâce au Low-code / No-code, il est aujourd’hui tout à fait possible pour une entreprise de créer une application ou un logiciel de manière très simple sans devoir passer par du code. Une approche qui semble avoir de très beaux jours devant elle selon une étude menée par Gartner. Il estime que d’ici 2024, ce sont 65% des applications qui seront développées grâce à un outil Low-code ou un outil No-code. Mais qu’est-ce que le Low-code / No-code ? Comment développer une application sans coder ? Pourquoi les entreprises s’intéressent à ce type de langage informatique ?

Qu’est-ce que le Low-code / No-code ?

Pour comprendre le concept du Low-code / no-code, il est peut-être nécessaire de commencer par une traduction simple : Low-code signifie « peu de code » et no code « pas de code ». Par code, on entend une forme de langage informatique qui permet de créer des sites internet, des applications ou encore des logiciels.

En effet, la création d’une application ou d’un logiciel nécessite bien souvent de coder, c’est-à-dire de donner des instructions à un ordinateur grâce à un langage informatique. On fait appel à un développeur professionnel qui maitrise le langage adéquat pour son projet. Son rôle va être de coder ce dernier et d’utiliser ce langage informatique pour créer le résultat souhaité. De très hautes compétences informatiques et techniques sont alors nécessaires pour parvenir à l’objectif souhaité. On recrute principalement des développeurs informatiques en entreprise dans le but de bénéficier de logiciels et d’applications sur mesure et adaptés aux besoins de l’entreprise.

Lorsque l’on parle de Low-code ou de No-code, il s’agit d’une méthode de programmation informatique qui ne nécessite que peu ou pas de code du tout. En d’autres termes, les connaissances en informatiques nécessaires seront beaucoup plus limitées, ce qui permet d’ouvrir le champ des possibles. Les développeurs non professionnels peuvent alors tout à fait envisager d’utiliser des outils de développement web grâce à une plateforme Low-code. Les débutants sont alors à même de créer une application ou un logiciel.

Quelles différences entre le Low-code et le No-code ?

Si le Low code et le No-code sont souvent associés, il s’agit cependant de deux approches différentes : le Low-code / No-code font en effet partie du même mouvement, mais ce sont deux publics différents qui trouveront leur compte selon le langage choisi.

Utiliser une solution BPM No-code permet de gagner en lisibilité et en agilité, car c’est un outil clé en main puissant et accessible pour tous, pouvant générer des modules et des applications fonctionnelles pour votre business.

Le Low-code

Le Low-code s’adresse notamment aux développeurs ou aux utilisateurs avec des compétences en développement. Si les développeurs professionnels ont du mal à opter pour une plateforme Low-code qu’ils jugent trop restrictive par rapport à d’autres langages, les amateurs trouveront, eux, le juste milieu entre la performance qu’ils recherchent et leur niveau en développement. On peut également parler de BPM Low-code permettant de représenter graphiquement les processus utilisés, de les déployer et de les exécuter de manière automatique.

Le No-code

Comme vous l’aurez compris, le No-code ne nécessite pas de recourir à du code pour développer une application. Il s’adresse à ceux que l’on appelle les « Citizens developers ». Ce sont des utilisateurs ayant un besoin en développement mais qui n’ont pas les compétences en programmation requises ou les ressources nécessaires pour coder une application métier de A à Z. Passer par une solution No-code est donc un excellent recours pour leur permettre de développer simplement leur projet.

Concrètement, comment fonctionne une solution No-code ou Low-code ?

De manière très factuelle, l’utilisation d’une plateforme No-code ou d’une solution Low-code sera nécessaire pour développer une application ou un logiciel sans compétences poussées en développement informatique.

Avec une interface ultra-simplifiée, ce type de plateforme permet une prise en main rapide et accessible pour les débutants. Le plus souvent, c’est un système de bloc qui est proposé avec un assemblage en drag and drop. De cette manière, l’utilisateur peut avoir un aperçu direct de ce qu’il est en train de créer. Il est ainsi tout à fait possible de réaliser l’interface recherchée de manière très facile.

Les blocs, modèles, widgets et autres plugins se trouvent dans une bibliothèque. Cela permet de les réutiliser à l’infini et de faire des réajustements dès que nécessaire.

Le Low-code / No-code, un véritable enjeu pour les applications entreprise

Si le système Low-code / No-code séduit autant, c’est qu’il représente un véritable enjeu pour les entreprises. En effet, elles se doivent de développer leurs propres logiciels et applications afin de rester performante en optimisant l’utilisation des données ou en automatisant certaines tâches. Dès lors, les sociétés doivent développer des solutions en internes. Le problème, c’est que de nombreuses entreprises se heurtent à des obstacles tels que :

  • Le manque de capacité
  • Le manque de budget
  • L’utilisation de systèmes obsolètes
  • Le déficit de compétences
  • Le manque de rapidité

L’utilisation du Low-code / No-code semble donc être une solution adéquate pour répondre aux besoins des entreprises.

Pour aller encore plus loin, vous avez la possibilité d’intégrer le modeleur BPMN Camunda pour générer des applications métiers full-web.

Un autre intérêt majeur pour les entreprises d’utiliser un BPM est qu’il permet le déploiement d’une application métier fonctionnelle plus simplement. Les entreprises sont souvent confrontées à des contraintes internes comme externes, et l’utilisation du BPM Low-code No-code permet de rendre une application rapidement fonctionnelle.

Une augmentation de la demande des solutions Low-code / No-code

Toujours selon l’étude menée par Gartner, 3 entreprises sur 4 utiliseront au minimum 4 outils Low-code pour développer leurs propres applications d’ici 2024. La demande augmente drastiquement car les entreprises souhaitent disposer de leurs propres outils de manière plus simple. Ce choix de se tourner vers le Low-code / No-code est bien souvent le résultat d’un système existant obsolète et de la pénurie de développeurs qualifiés que rencontrent les entreprises. Plutôt que de continuer de fonctionner avec un système qui ne leur correspond plus, ces dernières préfèrent se tourner vers un outil Low-code / No-code pour trouver leurs propres solutions.

Les plateformes Low-code / No-code répondent donc à cette demande sans pour autant surcharger leurs services informatiques ni épuiser leurs ressources. Elles vont donc utiliser une application open source Low-code / No-code pour prendre en main leur besoin.

Que ce soit en marketing, pour l’intégration et l’automatisation des applications d’entreprise, ou encore le développement de logiciel, un système Low-code / No-code peut tout à fait répondre aux besoins d’une entreprise.

Avantages et inconvénients du Low-code / No-code

Quel que soit le projet de son entreprise, il peut donc être envisageable de se tourner vers une solution low code / no code afin de profiter de ses avantages. Cela étant, il est aussi important de prendre conscience des limites et inconvénients de ce système afin d’avoir des attentes réalistes.

Les avantages du Low-code / No-code

Les avantages du Low-code / No-code sont nombreux et c’est d’ailleurs pour cette raison que de nombreux développeurs débutants optent pour ce système.

Un développement plus rapide

Ce sont parfois des mois de développement qui peuvent être économisés afin de parvenir à une application fonctionnelle très rapidement. Parfois quelques heures suffisent pour aboutir à son besoin puisque le système permet de se consacrer au développement des fonctionnalités importantes.

L’occasion de tester une idée sans trop de dépenses

Le système Low-code / No-code représente peu de dépenses, ce qui est déjà un avantage en soi, mais il permet aussi de tester ses idées sans trop dépenser. Une fois les tests terminés, on pourra alors estimer si le jeu en vaut la chandelle.

Des coûts de développement plus bas

Comme évoqué précédemment, les dépenses liées au développement d’un outil seront largement revues à la baisse.

Répondre à des besoins précis

En créant sa propre application ou son propre logiciel, l’entreprise a la possibilité de répondre à un besoin très précis en s’assurant de la bonne compréhension de ses attentes. Comme tout se fera en interne, les échanges seront simplifiés et il sera plus aisé de parvenir au résultat souhaité.

Les limites du Low-code / No-code

Même si le Low-code / No-code offre de nombreux avantages, il faut aussi prendre en compte les quelques inconvénients qu’il peut y avoir afin de réajuster ses attentes.

La présence d’un développeur professionnel toujours indispensable

Si ce système donne la sensation aux entreprises qu’elles vont pouvoir se passer d’un développeur professionnel, il ne faut pas se faire d’illusions. Les avantages du Low-code / No-code sont bien réels, mais l’expertise d’un développeur professionnel sera nécessaire pour peaufiner le projet et parvenir exactement au résultat souhaité. Il peut par ailleurs intervenir lorsque la solution mise en place atteint ses limites et que cette méthode de développement ne permet pas de sortir de l’impasse. Avec Axelor, vous disposez d’un réseau de partenaires formés sur ces nouvelles technologies, et capable de vous accompagner dans vos projets les plus complexes.

Le manque de personnalisation

D’une plateforme à l’autre, les fonctionnalités et thèmes seront très ressemblants. De ce fait, une entreprise pourra se retrouver à quelques détails près avec la même application qu’une autre. La possibilité de personnaliser ses outils a donc certaines limites qu’il faut prendre en compte.

C’est pour répondre à ces difficultés qu’Axelor propose un éditeur d’application qui permet d’éditer chaque champ et chaque écran, pour vous permettre de créer une application absolument unique.

Le droit de propriété

Si une application créée sur mesure par un développeur professionnel devient la propriété de l’entreprise, utiliser un logiciel Low-code / No-code ne permet pas de détenir les pleins droits sur la solution que l’on aura développée.

Avec la plateforme Low-code / No-code d’Axelor vous disposez d’une plateforme Open Source ce qui vous permet de bénéficier d’une réelle garantie sur l’usage de la solution développée.

Comment peut-on vous aider ?

Planifier un échange

Consulter l’aide en ligne

Devenir partenaire

Voir la démo en ligne